Tout savoir sur la Coupe du monde de football féminin 2019

La France accueillera pour la première fois la Coupe du monde de football féminin Fifa en 2019. Le tirage au sort final a eu lieu le 8 décembre. L’occasion de faire le point sur l’évènement

Les infos essentielles

Quand?
Du 7 juin au 7 juillet 2019. Il s’agit de la 7e édition sous l’égide de la Fifa.

Qui?
24 équipes, réparties en 6 groupes. La France, pays hôte, est automatiquement qualifiée. Dans son groupe figurent la Norvège, la Corée du Sud et le Nigeria.

Où?
Les 52 matchs auront lieu dans neuf villes hôtes : Paris, qui accueillera le match d’ouverture, Reims, Valenciennes, Le Havre, Rennes, Grenoble, Montpellier, Nice, où se jouera le match pour la troisième place, et Lyon, qui accueillera les demi-finales et la finale.

Billetterie?
La Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™ propose des packs à partir de 25 € pour assister à trois matches dans une ville. Billetterie

Les à-côtés

Palmarès de la compétition
Etats-Unis : 3 victoires
Allemagne : 2 victoires
Norvège et Japon : 1 victoire

Trophée

Le trophée de la Coupe du Monde féminine de la FIFA™ est actuellement exposé au Musée du Football Mondial de la FIFA, à Zurich. Dotation totale : 30 millions d’euros.

Le trophée de la compétition
/ https://mediterranee.fff.fr
Retransmission
Les droits de retranscription sont intégralement acquis par TF1, qui a décidé de sous-licencier l’intégralité de la compétition au groupe Canal+ – qui co-diffusera 25 matchs, dont ceux de l’Équipe de France – et proposera les 27 autres en exclusivité19

Mascotte officielle : Ettie, un poussin

Appartenant à l’espèce Gallus gallus domesticus, Ettie aime beaucoup la vie et le football. Elle est issue d’une longue lignée de mascottes à plumes et n’est autre que la fille de Footix, la mascotte officielle de la Coupe du Monde de la FIFA, France 1998. Sa filiation avec le coq gaulois, qui reste un symbole national populaire, fait d’elle un choix naturel et approprié pour occuper le rôle de mascotte officielle de la Coupe du Monde Féminine 2019.
Le nom Ettie provient du mot « étoile », cette même étoile que son père Footix a reçu à l’issue de France 1998. Footix l’avait à l’époque lancée aussi loin qu’il a pu dans le ciel afin qu’elle puisse illuminer la nuit, et après quelques années de voyage intersidéral, elle lui revint sous la forme de sa fille, la sémillante et scintillante Ettie.

@Getty

Devenir volontaire
2 500 volontaires participeront à l’événement et apporteront leur engagement, leur passion et leur sourire. A Grenoble, Le Havre, Lyon, Montpellier, Nice, Paris, Reims, Rennes et Valenciennes, les volontaires joueront un rôle primordial car ils seront le premier contact avec les spectateurs. Ce sont eux qui font l’événement ! Inscriptions

L’équipe de France

La liste des joueuses sélectionnées, dévoilée le 2 mai 2019.

Histoire
La France a dû attendre la quatrième édition pour prendre part à l’épreuve mondiale. Lors de l’édition américaine de 2003,  elle termine troisième de son groupe, avec deux défaites contre la Norvège et le Brésil. En 2011 en Allemagne, elle s’incline en demi-finale contre les Etats-Unis puis contre la Suède lors de la petite finale, après une phase de qualification sans faute : 10 matchs, 10 victoires. En 2015 au Canada, les Bleues sont battues par l’Allemagne aux tirs au but en quart de finale.

La sélectionneuse
Corinne Diacre, ancien défenseur central, qui a cumulé 121 sélections pour 14 buts, dont celui qui avait envoyé les Bleues à leur première Coupe du Monde en 2003. Elle a été la première femme à s’asseoir sur le banc d’une équipe professionnelle masculine en France, en l’occurrence à Clermont Foot, en Ligue 2. Avant cela, elle avait entraîné son club de toujours, l’ASJ Soyaux, et avait été l’adjointe de Bruno Bini en équipe de France.

Classement Fifa
3e, derrière les Etats-Unis et l’Allemagne

Licenciées :  130.000

L’équipe de France féminine de football lors du match amical France/Australie
au stade Geoffroy Guichard le 5 octobre 2018. / © Yves FLAMMIN / MaxPPP

Quelques grands noms

Wendy Renard : défenseuse, 19 buts en 101 sélections. 12 fois Championne de France, 7 Coupe de France, et 5 Ligues des Champions avec l’OL
Engénie Le Sommer : attaquante,  73 buts en 156 sélections. 8 fois Championne de France, 6 Coupe de France, 5 Ligues des Champions avec l’OL
Gaëtane Thiney : milieu de terrain, 58 buts en 146 sélections

Laisser un commentaire