Convention citoyenne sur le climat : « Une expérience extraordinaire mais une déception sur les suites données »

Le projet de loi Climat et résilience sera présenté en Conseil des ministres le 10 février puis à l’Assemblée nationale début mars. Il doit reprendre la moitié des 149 propositions de la Convention citoyenne sur le climat, destinées à réduire les émissions de gaz à effet de la France de 40% d’ici 2030. A cette occasion, nous avons rencontré Matthias Martin-Chaves, l’un des 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat. Développeur web lyonnais de 32 ans, il nous livre son ressenti sur cette expérience de délibération collective et sur la suite donnée à ces travaux par le gouvernement.

Ce contenu est uniquement réservé aux abonnés. Se connecter